dimanche 23 novembre 2014

Polythène le Chevesne

Sous un triste ciel gris, au bord d'une rivière sans intérêt, sans chemins, sans un chardon, sans une ortie, je rencontrai Polythène le Chevesne. Je l'essorai prestement pour constater que la monstrueuse bête n’était pas un poids inerte ; et tel Persée brandissant la tête de la méduse Gorgone, je tournai alors fièrement sa gueule fabuleuse dans la direction de l'objectif de la caméra, figeant cet instant pour l'éternité.

 Un des polymères les moins chers du marché !