samedi 29 novembre 2014

Maxandre le Sandre

 A chaque interview le scénario se répète inlassablement, la journaliste (eh oui c'est toujours une femme, leur besoin de fouiner m'a toujours paru sans limite) ne peut s'empêcher de me poser la même question « Mais enfin Ratus, vous avez absolument tout pour vous, l'intelligence, la beauté, la moustache... comment se fait-il que vous ayez choisi la... pêche ? ».

 Dans leur regard je vois des larmes, leur voix se casse « Pourquoi ne m'as tu pas choisi moi ô mon Ratus » semblent-elles dire, implorantes.

 Pourquoi pas toi ? Mais parce que tu es journaliste pour un magazine people, ma chérie ^^

 Bref. 

 Entre 2 interviews je suis retourné sur la rivière où j'ai pris mon gros chub de la semaine dernière mais cette fois avec ma zanderbox, qui m'avait si cruellement manqué. Je réussis à extraire quelques serpis et voici le plus zoli, vous pouvez même lui dire bonjour, il s'apelle Maxandre le Sandre.

dimanche 23 novembre 2014

Polythène le Chevesne

Sous un triste ciel gris, au bord d'une rivière sans intérêt, sans chemins, sans un chardon, sans une ortie, je rencontrai Polythène le Chevesne. Je l'essorai prestement pour constater que la monstrueuse bête n’était pas un poids inerte ; et tel Persée brandissant la tête de la méduse Gorgone, je tournai alors fièrement sa gueule fabuleuse dans la direction de l'objectif de la caméra, figeant cet instant pour l'éternité.

 Un des polymères les moins chers du marché !