vendredi 7 septembre 2012

Le Lac de Lamartine

L'onde s’étale sous vos yeux éblouis par le soleil, le port d'Aix-les-Bains (et de lunettes polarisantes) est vivement recommandé. En arpentant les abords du lac du Bourget, l'oeil avide de brochets embusqués sous les bateau on remarque des pierres gravées fort étranges qui pourraient paraitre presqu'incongrues aux pêcheurs aux leurres que nous sommes.

En s'approchant des pierres, on apprend que le poète Lamartine a rencontré à Aix-les-Bains, le long des magnifiques rives du Bourget, Julie Charles, l’épouse du physicien Jacques Charles. Ils se sont promis de se revoir l'année suivante (peu après la fraie des brochets qui fut d'ailleurs très précoce en 1820). Mais Lamartine y reviendra seul et attendra vainement. Quelques mois plus tard il apprend la mort de cette femme qu'il aimait. En proie à une grande douleur, il rédige alors son célèbre poème, Le Lac.

Les brochets dont il regorge n'en sont désormais que plus beaux à mes yeux !