dimanche 1 juillet 2012

A l'ombre des nénus en fleurs.

Quand on voulait aller du côté de SpotX, on sortait comme pour aller n'importe où, par la grande porte de mon petit charmant appartement de l'aimable hameau de Pibrac. Nous étions salués par les voisins fort aises de nous voir habillés de manière aussi discrète pour aller à la pêche, puis on passait prendre quelques sandwiches pour la route et l'on sortait de la ville par le chemin qui passait le long de la barrière blanche de Colomiers. Avant d'y arriver, nous rencontrions l'odeur des nénus qui semblaient d'entre les petits cœurs verts de leurs feuilles, lever curieusement la tête à notre passage.

SpotX s'étendait devant nous.

Ce lieu faisait toujours régner autour de lui un calme bien particulier dans la solitude qui venait partout l'entourer lorsque déjà je capturais ma première perche au RV120 coloris chartreuse entre les sophoras laissaient fléchir leurs feuilles dans un royal abandon.



SpotX ne serait pas SpotX sans SpotY et sa belle population de brochets petits mais féroces.