samedi 26 mai 2012

Venezuela 2012 : Dry Duffle 50

J’ai emmené ce sac avec moi en cabine passager lors d'un récent voyage au Venezuela : aucun problème administratif, il respecte bien les dimensions spécifiée par l’association mondiale des compagnies aériennes.

Je l’ai ensuite utilisé sur le bateau pour y ranger boites de leurres, matériel de pêche et mon appareil photo (dans son Photodry 6). Le tissu dont est fait ce sac m’a paru être à l’épreuve de l’abrasion, vraiment du très très costaud, de même que les coutures des sangles.

Eh puis j’adore sa couleur orange qui permet de le repérer de loin ainsi que sa capacité de rangement élevée (50L).

Note 1 : attention quand même à ce que vous mettez dedans, normalement le bagage en cabine ne doit pas excéder 10k, même si le poids est rarement vérifié pour ce type de bagage.

Note 2 : Bien penser à retirer les pinces hPa (ex : Seabass pliers) qui ne sont pas acceptées en cabine, ni bien sûr les hameçons, ou le fil des moulinets.



Le matin avant de partir pêcher, pas moins de 4 boîtes de leurres rentrent sans forcer. Il reste encore pas mal de place sur les côtés.




Très utile poche de devant pour ranger du petit matériel.



Le Dry Duffle, prêt pour un périple à travers la jungle.

dimanche 20 mai 2012

Parasite

Au Brésil, lors du release, j'ai pu constater que certains peacocks avait des parasites à l'intérieur de la gueule. Après quelques recherches, ces petites bestioles dévorent la langue des peacocks. Ce qui est étonnant, toujours d'après des recherches sur Internet, c'est que l'on pourrait presque parler de symbiose (lointains souvenirs de bio) car, à terme, ces bestioles remplacent la langue du peacock et partagent la nourriture avec lui.



Ce gros peacock est victime d'un parasite, bien décidé à lui pourrir la vie.



Le parasite est encore petit mais il sera ectomisé sans anesthésie.

dimanche 13 mai 2012

Welcome to Cow Level

Pour vous, chers lecteurs voici aujourd'hui Le Bovin de l'Enfer. Capturé comme d'habitude au gros shad Original Optimum.



jeudi 10 mai 2012

Piranha noir du Rio Negro

Voici un sinistre Piranha noir du Rio Negro. Nous touchions cette espèce essentiellement la nuit, à quelques mètres du Kalua, le bateau de Ian.

Durant la journée, j'ai eu également de nombreuses attaques de piranhas, celles-ci sont extrêmement violentes, et ce poisson combat en se mettant en travers, de façon à opposer une résistance maximale au pêcheur. Les décrochages sont assez nombreux, les piranhas que j'ai rencontrés ne vivaient pas en banc, ils étaient plutôt solitaires, se tenant en pleine eau pour attendre leur proie.



lundi 7 mai 2012

Tucunaré Amarelo (Cichla Monoculus)

Alors que nous enchainions les peacocks sur un des spots les plus récréatifs de Ian, ce grand gaillard me dit soudain de ne pas remettre mon poisson à l'eau, qu'il fallait faire une photo.

Effectivement ce tucunaré là semblait différent des autres, il s'agissait d'un cichla monoculus ou tucunaré amarelo. Cette espèce grandit peu et je tenais là un individu de taille tout à fait correcte.



Cette espèce ne présente pas les 3 bandes noires très marquées des Açu et sa robe est très différente de celle du Butterfly. Seules ces 3 espèces sont disponibles sur le Rio Negro.

samedi 5 mai 2012

On a marché sur la Lune (niveau CM1/CM2)

Le premier homme qui a marché sur la Lune s'appelle Neil Armstong, il est américain.

Il a marché sur la Lune le 21 juillet 1969 à 3 heures 56 du matin. Il est arrivé sur la Lune dans une fusée qui s'appelait : Saturne 5.

Cet engin est allé sur la Lune avec Neil Armstrong , le pilote du module de commande qui s'appelait Michael Collins, Edwin Aldrin, le pilote du module lunaire (c'est un vaisseau capable d'alunir),le module lunaire Apollo.

Ils voulaient installer des satellites, voir s' il y avait de la vie sur la Lune et aussi prendre un échantillon de la Lune pour l'étudier.



Session pike avec Zool, je commence avec ce petit brochet nerveux à l'inévitable Original Optimum



Puis Nico claque ce superbe pike de 93cm.