dimanche 1 avril 2012

Notions fondamentales de la physique quantique

Afin de soutenir Benji dans sa quête du diplôme de master, 10% du temps de pêche est désormais consacré à la physique des parties culs. Aujourd'hui l'électron.

L'électron : il a été découvert en 2008 par Cauet. On lui accorde volontiers certaines propriétés notamment une attitude toujours extrêmement négative vis à vis des autres particules et un certain pessimiste (aucune explication rationnelle n'a jamais été proposée). Sa durée de vie dépend fortement de son régime alimentaire et ne serait en aucun cas comparable à celle de l'Univers, contrairement à ce que certains scientifiques de l'esprit desquels l'état sanitaire semble questionnable auraient avancé.

Son comportement est décrit en physique quantique par un noyau entouré d'un nuage représentant la densité de probabilité de présence des électrons mais nous n’eûmes pas le loisir de poursuivre cette passionnante discussion car les pikes étaient déjà bien présents sur la zone.



A l'inverse de l'électron, le proton est une particule optimiste et bon vivant. Noter la structure hyper fine des raies spectrales de ce jeune brochet insouciant.



Définition du Proton : carnassier marin ayant perdu son statut d'amateur.



Ce brochet a fini par avouer sa méconnaissance totale du principe d'incertitude d'Heisenberg devant toute la classe.

Pour finir, Benji estima que tout comme l'ion H+, l'hydrogène peut également avoir un ion négatif. Puis il poussa son raisonnement jusqu'à suggérer qu'il était envisageable qu'un neutron se transforme en proton par un processus naturel pour donner ce fameux ion H- "sans son putain de noyau" pour reprendre ses propres mots.

Puis il conclut qu'il était logique qu'un boson W et un antineutrino résultent de ce processus.