dimanche 6 novembre 2011

Mon Marathon de Toulouse le 23 Octobre 2011

J'ai hésiter à poster cet article mais en fin de compte pourquoi ne pas en parler sur ce blog, finalement ça changera un peu de la pêche : j'ai décidé, fin Août, sans motif particulier de préparer le Marathon de Toulouse qui se courait le 23/10/2011, c'est à dire il y a deux semaines environ.

J'ai donc réussi à parcourir la distance mythique (*) des 42.195km en 5h07 minutes d'efforts intenses. Je précise que je n'ai jamais été particulièrement doué pour la course de fond qui m'a toujours prodigieusement ennuyé durant mes chères études. En revanche courir derrière un ballon de foot et tackler l'adversaire ça, par contre ça m'allait vraiment très très bien mais on s'éloigne du sujet.

Bref. J'ai terminé le Marathon de Toulouse sans me faire rattraper par la voiture balai (temps maxi : 6h).


Je m'étais fixé pour objectif (très humble) de descendre sous les 5h, tant pis ce ne sera pas pour cette fois ci.

Pour ceux qui ont lu jusqu'ici, je retire de nombreux enseignements positifs de ce Marathon : un ambiance fantastique, une certaine émotion lors de la course (le départ, le franchissment des 21km) et à l'arrivée sur la place du Capitole où le public toulousain vous pousse littéralement sur les derniers kms... Je retiens également qu'il est possible de terminer un marathon avec seulement 2 mois d'entraînement (3 fois par semaine en moyenne) et en adaptant son alimentation, tout en continuant à pêcher normalement et donc, sans être particulièrement doué pour ce type de sport.

En bref, un défi ultra-enrichissant à se lancer au moins une fois dans sa vie, quitte à sacrifier quelques sessions bass.

(*) En 490 avant JC, le messager Pheidippides parcourut la distance de Marathon à Athènes pour prévenir les athéniens de la victoire sur les Perses. La légende dit qu'il mourut à son arrivée.