dimanche 24 juillet 2011

Affirmer la nature transcendante d'une culture mondiale idéale

En bons croyants, les pauvres pêcheurs que nous sommes nous rendons chaque année en pèlerinage à la Mecque du Bass, dans un endroit tenu pour sacré par bon nombre de fidèles parmi les fidèles. Phénomène quasi universel de l’anthropologie halieutique ce type de pèlerinage constitue une importante source d’inspiration lorsque débute la période estivale afin de rentrer immédiatement dans le vif du sujet.

Guidés par la lumière nous réalisons immédiatement un premier doublé avec Johnny (Graphite Jig Football ¼ Oz + Baby Brush Hog).



Le temps est assez frais pour la saison, le ciel couvert. Alors que nous étions venons pour faire du Topwater, nous insistons avec ce combo et enchaînons les bass maillés.



L’après-midi le soleil fait son apparition est les conditions changent radicalement, nous sortons nos topwater et les résultats sont quasi-immédiats, au G-Spash 65 tout d’abord (un leurre étonnant qui ‘poppe’ et ‘splashe’ merveilleusement bien).




Enfin Johnny décide de changer un peu d’animation, une stratégie qui s’avère payante puisqu’il nous sort le big fish (49cm) au Sammy 65.