samedi 7 mai 2011

Spinner RV : c'est du costaud

Je vous écris très tôt ce matin, à l'heure du laitier pour vous dire qu'en ce moment sur Toulouse les capots sont rares, les pikes faisant preuve d'une agressivité incroyable ! Du coup nos spinners prennent très cher en particulier les RVs que j'envoie toujours instinctivement en premier sur les postes prometteurs.

Alors OK après pas mal de poissons ça commence à se ressentir au niveau de la peinture comme vous pouvez le voir sur cet exemple (RV120 et RV150). Par contre, par contre pour la solidité de l'ensemble rien à redire, la corde à piano utilisée retrouve après chaque poisson sa forme originale et c'est reparti, ça vibre toujours aussi bien. D'ailleurs on va aller vérifier et tester tout ça une n-ième fois aujourd'hui même !