lundi 25 avril 2011

Belle robe brillante or clair, reflets dorés. Servir frais en apéritif.

Bienvenue dans le 81, département ô combien bucolique où la vie s'écoule gentiment au rythme des saisons au bords des magnifiques lacs arborés côtoyant les coteaux habillés de vignes engendrant un nectar sacré, le muscat de Rivesaltes. Entrez dans un monde idyllique où derrière chaque colline se cache un lac, un rû, un ruisseau rempli de pikes et où l'existence est aussi paisible que les eaux du majestueux fleuve Tarn qui traverse la région de part en part.

Nous nous retrouvons donc pour valider un spot à pike prometteur et je commence bien sûr au spinner Lucky, le RV150. Je suis un fervent adepte du RV120, je vous avouerai franchement que son grand frère (plus grand, plus lourd : 15g contre 12 pour le RV120) ne m'a pas déçu avec après seulement quelques lancers ce très joli pike de la robe duquel je suis particulièrement fan, qui s'empresse de rejoindre ses congénères après une courte séquence photo.


Un peu plus tard de Benji claque un record perso avec ce fantastique brochet qu'il a tenté au... Jig, en l'occurence le Glasskiller 1oz qu'il faisait sautiller sur le fond avant de se faire littéralement démonter le bras par ce bestiau de 97 cm qu'il avait semble t-il passablement énervé (je précise qu'il est notablement doué pour ça). Le combat fut également très impressionnant mais Benji s'en est bien sorti, ferrant d'un geste sûr puis mettant au sec son plus gros poisson avec brio tout en gardant son calme jusqu'au bout : Bravo !!!


Toujours plus tard, Ben sort le plus gros pike qu'il m'ait été donné de voir ! 105 cm à la règle Rapala ! Au Beef 100SP, on reste donc dans le grand classique (hormis le coloris puisqu'il s'agit du Ghost Pro Blue). Je suis particulièrement heureux pour Ben qui a vraiment assuré pendant le combat - assez musclé disons - bridant bien la bête, contrant ses démarrages spectaculaires et évitant les obstacles.


Bref, une bien belle journée, peu de touches, pas mal de réussite (100%) et 2 records personnels qui tombent au terme de 2 beaux combats bien maîtrisés, j'adresse une nouvelle fois mes félicitations à mes 2 coéquipiers : décidément la région albigeoise a du charme !

PS : Il est à noter que le muscat n'est pas un vin chaud et ne doit pas être compté parmi les apéritifs. Il se marie très bien avec du foie gras. Ces arômes muscatés et de raisin frais l'imposent dans la préparation des cocktails, amuse-gueules, potages, entrées, poissons et crustacés, volailles et viandes, légumes, sauces et desserts.