jeudi 28 octobre 2010

Hommage funèbre à Paul le Poulpe

Vous le savez Paul le céphalopode médium est décédé de causes naturelles à l'âge tendre de 3 ans, durant la nuit du 27 octobre. Sa dépouille a été congelée en attendant d'être incinérée. J’aimerais, humblement sur ce modeste blog, faire état du tendre et chaleureux souvenir que chacun de nous avait de Paul.

Paul a vu le jour en Angleterre, mais l'Allemagne était son pays d'adoption.

Lui, le fils de la mer n'était pas destiné à avoir une vie facile. Mais il n'a jamais baissé les tentacules et a toujours lutté pour finalement démontrer son talent aux yeux show business tout entier réuni. Ainsi le très sérieux journal le Monde l'a qualifié de "ponostiqueur quasi infaillible" puis d'"imparable devin" à la fin de le Coupe du Monde 2010 que Paul marquera durablement de son empreinte humide et salée.

Oui, Paul était un Poulpe pétri de talents ; son attitude courageuse et son caractère jovial faisaient de lui une personne exceptionnelle. Il a poursuivi une multitude d’entreprises avec beaucoup de diligence, et il a toujours su faire face aux obstacles qui se présentaient à lui.

Il venait d'être promu citoyen d'honneur de la ville de Carballino en Espagne lorsque son petit cadavre fut retrouvé recroquevillé et sans vie dans un coin de son modeste aquarium.

Paul le Poulpe nous a quitté mais nous chérirons sa mémoire pour toujours, j’adresse à son épouse et à sa famille un témoignage d’affection et je dis à ses enfants qu'ils peuvent être fier de porter le nom de leur père.

Bon allez, les photos de la session avec Benji & Johnny... et si vous êtes sages je vous expliquerai dans un prochain article comment rédiger un bon hommage funèbre.



Un amour blanc, dont la capture sur canne UL est toujours spectaculaire !! (=> La prochaine fois tu iras pourrir le spot des autres !!!)



Au Grassminnow (goût ver de terre)

dimanche 24 octobre 2010

Lepomis gibbosus

Ça m'est reviendu avec un ami qui a fait une allusion à la préhistoire : cet été j'ai leurré une maxi perche soleil avec un Power Shirasu 2" coloris rose bonbon et j'ai complétement oublié de vous en faire part chers habitués de ce Blog.

Contextualisons : en ces temps anciens j'étais jeune et fou, et je ne me déplaçais jamais sans ma box de Poclet-In Mebarau. Je réservais ces petites merveilles de miniaturisation aux calicobas que je trouvais toujours en aussi grand nombre sur les berges de mes spots favoris. J'ai traqué ces derniers pendant près de la moitié de la saison et je vous livre donc mes plus belles photos de calicobas à l'Ecogear :



Mon masta-calicobat, presque 20cm et record personnel explosé !



Un calicobat plus modeste mais le premier aux leurres. Sur la photo je suis fier comme un pape.



Voilà quelques infos sur le kit, qui se compose de 2 capsules d'attractants (très efficace en rockfishing mais on aura l'occasion d'en reparler...), quelques mini têtes plombées à la forme bien caractéristique, et de quelques dizaines de leurres souples dont les grassminnows, power shirasu, etc.

lundi 18 octobre 2010

+1

Maintenant je constate avec inquiétude qu'en plus des preum's, il y a les +1.

Quelqu'un écrit quelque chose sur un forum, t'es OK, tu marques +1.

« Le casting c'est mieux que le spinning »

« +1 »

« Il faut souhaiter que les événements tragiques de l’avant-guerre ne se reproduisent pas. D’une certaine façon, une économie de guerre permet de résoudre les problèmes d’une société minée par le chômage, la stagnation du niveau de vie et le blocage de l’ascenseur social, mais à quel prix. Il est tentant pour la puissance publique de fédérer la nation autour de la défense du territoire ou d’autres objectifs encore plus bellicistes. Cela permet de justifier facilement des moratoires ou un désendettement appuyé sur des confiscations diverses. »

« +1 »

Ne pourrait-on pas faire preuve d'un peu d'imagination en ce bas monde ?

« Ne disposant pas des armes pour me forger ma propre opinion, j'abonde dans votre sens. »

« Malgré mon manque de discernement et mon incapacité chronique à exprimer une idée, votre message m'interpelle et je tiens à exprimer ma plus vive approbation de vos propos »

« Ne souhaitant pas faire l'effort d'analyser plus profondément votre point de vue, je m'en remets totalement à vous. »

Bon allez mes chers petits amis, on passe aux photos du WE (une fois de plus je vous ai laissés seuls quelque temps, contraints de vous rabattre sur le blog de Morandini pour occuper vos longues et studieuses journées de travail).


Perchette au spinner RV120.


Pike pour Benji : comme il a l'air chou cet adorable petit chérubin ! quel personnage attachant !

jeudi 14 octobre 2010

Comment devenir un bon photographe ?

1) Ayez un bon outil de travail.



2) Construisez votre réputation, vos références.



3) Laissez parler votre talent, votre imagination.



Merci pour tout Rodolphe !!!

lundi 4 octobre 2010

Test du Morpion de Nesta

Un Samedi gras, vers les trois heures après midi, flânant sur les rives d'un nouveau spot qui ne m'inspire absolument pas, je suis intimement convaincu que je vais faire capot. Lorsque j'aperçois soudain dans un des 4 malheureux angles qui constituent ce triste lac, un magnifique bass, pensif au milieu de son herbier, insouciant de la fine pluie qui s'était mise à tomber.

Et plutôt qu'un jig c'est le Morpion de Nesta qui vole aussitôt dans sa direction. Le leurre poursuit sa trajectoire dans l'eau et s'enfonce lentement chacune de ses nombreuses pattes ondulant à souhait. Le bass le gobe directement. S'ensuit un ferrage puis treuillage en règle hors de l'herbier et exactement 5 secondes plus tard je le droppe victorieusement.



Le Morpion de Nesta c'est ça. Il s'agit d'une création Bricoleurre. Rien à dire ça prend du fish, ça se comporte très bien en weightless (à la base il flotte, c'est le poids du hook qui le fait descendre lentement) ou bien sûr en texan. Et quel fierté de faire un joli poisson avec un leurre home-made !



Prochain test prévu fin Novembre sur le Barramundi.