samedi 1 mai 2010

Malaysian Tour 2010 – La Pêche du Snakehead

C’est avec Sylv’ (Illex) et Nico (FTF) que nous avons entrepris ce trip en Asie. Notre séjour allait se dérouler en 4 actes : Snakehead, Peacock Bass, une Destination Mystère, et une partie de pêche en Mer de Chine. Il s’agit de mon second séjour en Malaisie, et une fois de plus je ne verrai quasiment rien de ce magnifique pays, l’essentiel du temps étant consacré à la pêche !



Le Tours Pétronas - Ne vous fiez pas aux apparences, le temps imparti aux visites aura été des plus réduits.

Après avoir avalé les 14h de vol entre la Malaisie et l’Europe, nous traversons le pays de part en part pour parvenir sur le premier spot de Snakeheads. Arrivés sur les lieux je retrouve Ponje le guide qui m’avait tant réussi lors de mon premier voyage et que je tenais absolument à revoir. Je lui remets le numéro de Predators dans lequel il apparaît, il est aux anges. J’embarque d’ailleurs avec lui et Nico, tandis que Gerard fait équipe avec Sylvain.

Nico ne tarde pas à avoir des touches et sort assez rapidement un joli spécimen, mais je réplique rapidement avec un très joli Snakehead de 4,9kg au LAYDOWN MINNOW de Nories. Etant un grand admirateur de Norio Tanabe, le créateur de la marque Nories, je n’avais pas manqué de remarquer l’efficacité redoutable de ce leurre sur les Toman.



Je m'approche de mon record Snakehead (5,5kg) mais en fin de compte je ne parviendrai pas à faire mieux.

Je n’ai pas le temps de savourer ce plaisir immense que le pêcheur éprouve à la capture d’un si beau poisson que Nico me repasse devant. Il me faudra beaucoup de patience pour parvenir à égaliser avec un LAYDOWN MINNOW, sur un Toman plus petit (4kg).



Do you have any luck ?

Par la suite nous repérons des petits que nous prenons beaucoup de plaisir à capturer avec les leurres de nos marques respectives. A noter que le criminel que vous pouvez voir sur la photo ci-dessous m'a couté ma Majorstick Days...



Laydown Minnow Junior

Fin de journée et sur le bateau 2, Sylv’ a également tiré son épingle du jeu avec ce qui sera le big fish du séjour à 6,0kg.



Il y avait pas mal de répondant en face...

Deuxième journée, cette fois j’embarque avec Sylv’ et nous pêchons la partie inférieure du Lac. Un choix qui s’avérera contestable, puisqu’à la mi-journée nous n’avons aucune touche alors que l’équipe Nico-Gerard cartonne. Mais je garderai un excellent souvenir de l’après midi grâce au Shad RT d’Ecogear : ce leurre, pas encore disponible officiellement en France, dans sa version XXL (7 pouces) monté sur une tête plombée adéquate (30g) a en effet généré de nombreuses attaques l’après midi même, dans des coloris très flashies (rose bonbon). Un bon leurre, bien adapté à la situation, que je vous conseille pour la pêche du Snakehead.

Dernier jour à présent j’embarque avec Gerard et nous optons pour la tranquillité : tandis que Nico et Sylvain partent cuire au soleil nous explorons des spots ombragés, admirant la beauté de la végétation et discutant tranquillement, confortablement installés dans le boat dérivant lentement au gré du courant. Nous nous décidons à pêcher en début d’après-midi et nous nous régalons sur les babies que nous pêchons à l’aveugle.




Quelle que soit la taille la férocité des attaques reste décidément toujours aussi stupéfiante !

Lorsque nous rentrons au camp, je m’allonge paresseusement sur l’avant du bateau. Ce dernier avance à bonne vitesse et ma main gauche glisse le long de la coque à la recherche d’un peu de fraicheur. De la droite je tente nonchalamment quelques lancer au Jerk Ecogear MW125 lorsque soudain je prends une P** de CHATAIGNE : « WOWOWOW IM POSITIVE ITS A FISH » hurlè-je à Gérard et effectivement quelques secondes plus tard c’est un petit Toman qui se laisse remonter, bien sonné par le ferrage – bien involontaire – que je lui ai infligé.




La pêche en traine semble tout-à-fait applicable au Toman.

Cette partie de pêche du Toman se termine donc sur cette note rigolote et nous rentrons à notre hôtel avec le sentiment du devoir accompli.